facebook
inscription newsletter


<<
© Uupi Tirronen
 

jaguar
marlene monteiro freitas
(portugal / cap-vert)

en collaboration avec andreas merk

vendredi 17 juin à 22:00
jardin de l'évêché

 

durée : 1h45
bord de plateau (30')

TP 20€ / TR 16€ / TPR 10€

Chorégraphie Marlene Monteiro Freitas
en collaboration avec Andreas Merk
Performance
Marlene Monteiro Freitas, Andreas Merk
Lumière, espace Yannick Fouassier
Son Tiago Cerqueira
Accessoire
João Francisco Figueira, Miguel Figueira
Recherche João Francisco Figueira,
Marlene Monteiro Freitas

Remerciements à Betty Tchomanga, Avelino Chantre

Production P.OR.K (Lisbonne)
Coproduction Zodiak - center for new dance (Helsinki), Alkantara (Lisbonne), HAU - Hebbel am Ufer (Berlin), MDT (Stockholm) dans le cadre de [DNA] Departures and Arrivals, cofinancé par le programme Europe Créative de la Commission européene, Teatro Municipal do Porto Rivoli (Porto), Arsenic (Lausanne), Maria Matos Teatro Municipal (Lisbonne), O Espaço do Tempo (Montemor-o-novo), Les Spectacles Vivants - Centre Pompidou (Paris), Espaces Pluriels (Pau), Tandem scène nationale (Douai-Arras), A-CDC (Art Danse - CDC Dijon Bourgogne, La Briqueterie - CDC du Val-de-Marne, Le Cuvier - CDC d’Aquitaine, L’échangeur - CDC Picardie, Le Gymnase - CDC Roubaix - Nord Pas de Calais, Le Pacifique - CDC Grenoble, CDC Atelier de Paris Carolyn Carlson, Pôle Sud - CDC Strasbourg, CDC Toulouse/Midi-Pyrénées, CDC Uzès danse)
Résidences STUK (Louvain), Tanzhaus Zurich
Avec le soutien de Trafó (Budapest), ACCCA Companhia Clara Andermatt (Lisbonne), Paulo Soares/Peopleware (Lisbonne)

 

++ site web ++

 
 >>
 

Ils sont deux, vêtus de blanc : peignoir, chaussettes et tenue de tennismen. Enfermés dans une boîte couleur peau, au sol recouvert d’une moquette bleue, ils trottinent mécaniquement et s’affairent à d’étranges jeux, une longue canne à la main. Dans cet espace aux néons blafards, un petit escalier et un énorme cheval. En toile de fond, les incantations cosmiques du Requiem de Ligeti se fondent dans la nonchalance d’un reggae… Telle est l’entrée en matière de Jaguar, dérive flottante pour deux marionnettes aussi affairées qu’égarées. Ou plutôt « une scène de chasse hantée », pour reprendre les mots de Marlene Monteiro Freitas. Une chasse à la renaissance du monde ? Comme le suggèrent les rythmes de carnaval, la musique de Stravinsky ou l’apaisement régulier d’une pluie. Une chasse aux passions ? Balancée entre l’amour malgré tout qu’évoque La Nuit transfigurée de Schönberg, l’amour délaissé des Lamento de Monteverdi, le Love is lost de David Bowie, sans oublier le cœur hara kiri de Madame Butterfly… Un singulier et captivant voyage en tout cas !

The two of them, in tennis whites, imprisoned in a box with pallid neon lighting, blue carpet, some stairs, a huge horse. They trot mechanically, cane in hand, like busy lost marionettes as the cosmic chants of Ligeti’s Requiem merge into reggae… Music reigns, from Schönberg to Monteverdi to Bowie to Puccini. Is this “a haunted hunt” for passion? A strange, captivating voyage, at least!

 

Marlene Monteiro Freitas est née au Cap Vert, où elle co-fonde le groupe de danse Compass. Elle étudie ensuite à P.A.R.T.S, l’école d’Anne-Teresa de Keersmaeker à Bruxelles, à l’ESD et à la fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne. Dans son parcours d’interprète, elle a travaillé entre autres avec Emmanuelle Huynh, Loïc Touzé, Tânia Carvalho et Boris Charmatz. Depuis 2005, elle crée ses propres pièces : Primeira Impressão (2005), Larvar (2006), A Improbabilidade da Certeza (2006), Uns e Outros (2008), A Seriedade do Animal (2009-10), Guintche (2010), (M)imosa avec Trajal Harell, François Chaignaud et Cecilia Bengolea (2011), Paradis - collection privée (2012-13), D’ivoire et chair - les statues souffrent aussi (2014), Jaguar en collaboration avec Andreas Merk (2015). Le dénominateur commun de ces travaux est l’ouverture, l’impureté et l’intensité. Elle est co-fondatrice de P.OR.K, structure de production basée à Lisbonne.

Marlene Monteiro Freitas au festival Uzès danse
2013 - Guintche et Paradis - collection privée
2010 - Primeira Impressão

 

© 2016 UZÈS DANSE |conception antoine+manuel |